exécution


exécution

exécution [ ɛgzekysjɔ̃ ] n. f.
• 1265; lat. exsecutio, de exsequi, de ex et sequi « suivre, poursuivre »
I
1Action d'exécuter (qqch.), de passer à l'acte, à l'accomplissement. réalisation. Exécution d'un projet, d'une décision. « l'esprit ne doit pas tolérer de gauchissement dans l'exécution de ce qu'il a décidé » (Romains). Surseoir à l'exécution de qqch. Être chargé de l'exécution d'une affaire. conduite. Commencement, début d'exécution (cf. Mise en train, mise en route). Exécution d'un ordre, d'un commandement ( obéissance) . Exécution immédiate. « Les militaires, lorsqu'ils ont bien pesé les conséquences d'un ordre, ont coutume de mettre fin au débat par le mot : “Exécution !” » (Maurois). — METTRE À EXÉCUTION : commencer à faire, à exécuter (ce qui a été prévu, décidé, ordonné) (cf. Mettre en application, en pratique). « les lois une fois votées, il restait à les mettre à exécution » (Fustel de Coulanges).
Absolt Action effective, réalisation (opposé à projet, dessein). Passer rapidement de la conception à l'exécution. À l'exécution, le projet s'avéra irréalisable.
2Dr. Mise à fin d'un jugement, d'un acte. Exécution d'un jugement, d'une convention. Actes d'exécution, ayant pour objet de contraindre la partie condamnée ou le débiteur à exécuter les dispositions du jugement ou de l'acte. Exécution forcée, imposée à un débiteur. ⇒ contrainte, saisie. Procéd. Voies d'exécution : ensemble des règles juridiques concernant l'exécution; l'étude de ces règles.
Dr. cr. Exécution d'une peine : fait, pour un condamné, de subir effectivement la peine.
3Action d'exécuter d'après une règle, un plan; manière d'exécuter (un ouvrage, un travail). L'exécution des travaux a été confiée à cette entreprise. Exécution d'un tableau; d'un ouvrage littéraire ( composition, rédaction) . La sculpture « réclame, en même temps qu'une exécution très parfaite, une spiritualité très élevée » (Baudelaire). Facilité d'exécution : adresse, tour de main.
Inform. Action d'exécuter (un programme); son résultat. Temps, durée d'exécution. Exécution en temps réel, différé.
4Action, manière d'interpréter (en chantant, en jouant sur un instrument) une œuvre musicale. interprétation. Exécution d'une sonate, d'un opéra. Ce morceau présente de grandes difficultés d'exécution.
IIAction d'exécuter (qqn).
1Dr. Exécution d'un débiteur, exécution forcée de sa dette. — Dr. comm. Exécution en Bourse : vente, achat de titres effectués d'office par l'agent de change pour le compte d'un donneur d'ordres qui n'a pas remis les titres ou les fonds dans les délais voulus. — Mode de réalisation consistant en la vente forcée des valeurs appartenant aux actionnaires qui n'ont pas effectué les versements nécessaires.
2Exécution capitale, et absolt exécution : mise à mort (d'un condamné). Modes d'exécution. asphyxie, décapitation, électrocution, fusillade, 2. garrot, gaz (chambre à gaz), injection (létale), pendaison. L'exécution n'a lieu qu'après la notification du refus de la grâce. En France, l'exécution capitale a été supprimée en même temps que la peine de mort, en 1981. Peloton, piquet, poteau d'exécution. « Les gens qui vont aux exécutions capitales participent à l'action du bourreau » (Flaubert).
Par ext. Mise à mort en dehors de toute procédure légale. Exécution sommaire, sans jugement. Une odieuse exécution d'otages.
⊗ CONTR. Inexécution, non-exécution.

Exécution châtiment infligé à un condamné à mort en vertu d'une sentence rendue par un tribunal. (En France, jusqu'à l'abolition de la peine de mort en 1981, l'exécution s'effectuait par la guillotine, la fusillade étant réservée pour les criminels politiques et les militaires.)

exécution
n. f.
d1./d Action d'exécuter, d'accomplir (qqch). L'exécution d'une promesse.
|| DR Action de mettre à effet; son résultat. Exécution d'une sentence, d'une peine.
d2./d Action de réaliser (ce qui a été conçu). L'exécution des travaux a été confiée à cette entreprise.
d3./d MUS Réalisation vocale ou instrumentale d'une oeuvre. Une symphonie grandiose gâchée par une exécution déplorable.
d4./d Action d'exécuter (qqn). L'exécution d'un condamné à mort, ou exécution capitale.

⇒EXÉCUTION, subst. fém.
I.— Passage du virtuel au réel, de l'état de puissance à l'état de fait, en vertu d'un acte de la volonté.
A.— Accomplissement de ce qui a été préconçu par l'esprit ou par la volonté. Exécution d'un projet; agent d'exécution; signal d'exécution; passer à l'exécution.
1. Exécution de. [La prép. étant suivie par un mot abstr. qui désigne la nature de ce qui a été conçu] Exécution d'un dessein, d'une intention, d'un plan, d'un ordre. Glenarvan n'avait pas l'habitude de perdre du temps entre l'adoption d'une idée et son exécution (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 83). Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême (RIMBAUD, Saison enfer, 1873, p. 220) :
1. Un nouvel inventaire des sciences et des arts était attendu (...). L'établissement seul du plan dévore des années, l'exécution de ce plan exige une organisation puissante...
FRANCE, Vie littér., 1890, p. 94.
2. Expr. La mise à exécution de...; en exécution de. La question vitale de la mise à exécution de nos programmes d'armement (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 141). En exécution de l'accord de Boulogne (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931 p. 327).
B.— Réalisation sous une forme sensible, et d'après certaines règles, soit d'une chose qui a été l'objet d'une prévision, d'un plan préalable, soit d'une chose dont l'idée vient spontanément à l'esprit.
1. Exécution de. [La prép. étant suivie par un mot concr. qui désigne l'obj., la chose qui est exécutée] Rapide exécution de; exécution d'un décor, d'une pirouette; la durée de l'exécution de; retarder l'exécution de. Le personnage de Charles [Bovary] est peut-être d'une exécution plus étonnante encore (ZOLA, Romanc. natur., Flaubert, 1881, p. 120). Il avait confié à la maison Amaryllis l'exécution des costumes (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 358) :
2. À peine suffisons-nous à la besogne régulière — celle dont la stricte exécution fait dire à nos supérieurs : voilà une paroisse bien tenue. — Reste l'imprévu. Et l'imprévu n'est jamais négligeable!
BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1097.
SYNT. Prompte exécution de, stricte exécution de; exécution d'un crime, d'une commande, d'une maquette, d'un mobilier, d'une tâche, de travaux; chargé de l'exécution de; mode d'exécution de; moyen d'exécution de; signal d'exécution de; en cours d'exécution; assurer l'exécution de; veiller à l'exécution de.
2. Absol. Réalisation, achèvement effectif de quelque chose; ordre de mise en œuvre. Le Lieutenant. — ... Il faut donc dans chaque pays un homme qui sache dire : « Décision » et ajouter aussitôt :« Exécution » (MAUROIS, Dialog. commandement, 1924, p. 148). Un grand homme est une relation particulièrement exacte entre des idées et une exécution (VALÉRY, Mauv. pens., 1942, p. 195).
Expressions
À l'exécution. En exécutant le projet. Il y a peut-être des romanciers qui s'aperçoivent, à l'exécution, que le sujet qu'ils ont choisi n'est pas beau (ALAIN, Propos, 1926, p. 674).
Homme d'exécution. Avec une habileté digne de ces hommes d'exécution, l'un d'eux (...) avait calculé l'angle nécessaire pour écarter graduellement les marches (BALZAC, Langeais, 1834, p. 345).
C.— Domaines techn.
1. B.-A. Façon personnelle que l'artiste, l'exécutant, ont de réaliser ou d'interpréter une œuvre. Une certaine exécution fidèle, mais plate (BERLIOZ, À travers chants, 1862, p. 211) :
3. Constable était un paysagiste épris de la réalité, et il traduisait la nature avec une brutalité de touche qui tranchait singulièrement avec l'exécution mince qui était en usage à cette époque dans le paysage.
MÉNARD, Hist. B.-A., 1882, p. 282.
En partic., dans le domaine musical. Interprétation par la voix, par un instrument, par un orchestre, d'une partition musicale. Exécution animée, capricieuse, brillante; bonheur, légèreté d'exécution. Je crois que Stravinsky me pardonna mal de ne pas avoir assisté à la première exécution de sa très belle partition (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1167) :
4. ... elle [la Société des Concerts] vient d'inaugurer la saison par une exécution miraculeuse de la Symphonie en ut [de Schumann]. Une pareille exécution transfigure une œuvre, la fait rentrer dans la lumière supérieure de l'immortalité.
SAINT-SAËNS, Harm. et mélod., 1885, p. 195.
2. BOURSE. ,,Mise en demeure d'honorer un engagement pris par un débiteur ou un détenteur de valeurs qui éprouve des difficultés à s'y conformer`` (BAUDHUIN 1968). La conversation, qui jusqu'alors avait roulé dans le cercle vicieux des courses et des chevaux, des exécutions à la Bourse (...) menaçait de devenir intime (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 373).
3. DR., en gén. Mise à réalisation d'un acte, d'un contrat, d'un décret, d'un jugement. Exécution d'une convention, d'un marché, d'une peine; décret pris en exécution de la loi du... Acte d'exécution; exécution volontaire (cf. BACH.-DEZ. 1882).
Expressions
Acte d'exécution. ,,Acte ayant pour objet de contraindre le débiteur d'une obligation ou la partie condamnée à exécuter les dispositions que contient cet acte ou ce jugement`` (CAP. 1936).
Exécution forcée. ,,Mesure par laquelle une personne recourt à la force publique ou à la saisie pour obtenir de son co-contractant l'exécution de ses engagements`` (BARR. 1974).
Exécution provisoire. ,,Mesure ordonnée par un tribunal pour que sa décision soit immédiatement exécutée même s'il y a un appel formé contre elle`` (LEMEUNIER 1969).
4. PSYCHOL. Accomplissement d'un acte volontaire qui a été l'objet d'une décision (cf. LAL. 1968). Ce qui précède [l'acte volontaire], c'est la réflexion ou le désir. Ce qui le suit c'est l'exécution (P. JANET, Traité de philosophie, 1884, p. 275).
II.— Destruction, liquidation de quelqu'un ou de quelque chose.
A.— 1. DR. CRIMINEL. Châtiment suprême infligé à un individu en vertu d'une sentence rendue par un tribunal. Exécution capitale; exécution à la hache, au garrot; procès verbal d'exécution; procéder à l'exécution; surseoir à l'exécution; poteau d'exécution. On parlait d'une prochaine exécution capitale où la jeune femme brûlait d'aller (ZOLA, Nana, 1880, p. 1371). L'un de ceux qui mènent les prisonniers devant le peloton d'exécution est penché sur la fosse, revolver en avant (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 650) :
5. ... la reine Élisabeth y faisait déboyauter et couper en quartiers ses ennemis et chaque morceau était envoyé dans une ville différente du royaume. (...) et les foules londonniennes prenaient un plaisir extrême aux exécutions des voleurs de grand chemin, si bien décrits par Daniel de Foë.
MORAND, Londres, 1933, p. 183.
2. Mise à mort (en dehors de la procédure criminelle légale). On fouillait les maisons, on jetait aux pelotons des exécutions sommaires le flot suspect des hommes et des femmes qu'on ramassait (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 623). Comme les théologiens sortaient de leur conseil, les journaux du soir annonçaient l'exécution, après torture, de deux étudiants coupables (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 166) :
6. À Paris, les attentats alternent avec les exécutions d'otages. Les Allemands annoncent que toute la population parisienne sera tenue responsable des assassinats de soldats allemands.
GREEN, Journal, 1941, p. 144.
B.— Au fig.
1. [Le compl. désigne une pers.]
a) Acte de destituer quelqu'un du poste qu'il occupait, injustement, par malveillance. L'exécution d'un haut fonctionnaire :
7. Il [Sanglebœuf] avait eu évidemment connaissance du rapport de Mauraisin (...) et la tactique allait être de s'appuyer sur ce rapport pour exiger l'exécution de l'instituteur.
ZOLA, Vérité, 1902, p. 267.
b) Atteinte verbale ou écrite, par malveillance, médisance ou calomnie, à la dignité, à la considération de quelqu'un. Telle qu'elle se passa, cette réception [de La Harpe à l'Académie] fut une espèce d'exécution (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 5, 1851-62, p. 130). Il [le marxisme] prétend procéder à une exécution radicale de l'idéalisme (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 52) :
8. Il [Delestang] se tourna, il dit avec un sourire : — Pourquoi ne continuez-vous pas?... Combelot est un sot. Hein? Voilà le mot lâché! Cette exécution aisée d'un beau-frère égaya beaucoup ces messieurs.
ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 45.
2. [Le compl. désigne une chose] Destruction complète et brutale de quelque chose. Le canon allait et venait (...). Il continuait l'exécution du navire. Il avait déjà fracassé quatre autres pièces (HUGO, Quatre-vingt-treize, 1874, p. 35) :
9. ... Je te quitte, mon ami... J'ai beaucoup à brûler (...) dans cette maison qu'on va vendre. Je ne veux pas de profanations. Mais ça ne va pas être fertile en gaieté (...) cette exécution de toutes les reliques de mon enfance! [écrit Marchenoir à Leverdier].
BLOY, Désesp., 1886, p. 80.
Prononc. et Orth. :[], [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1263-65 « fonction, mandat d'exécuteur testamentaire » (RUTEBEUF, éd. Faral et Bastin, I, p. 315, 26); 1283 metre le testament a execution (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes de Beauvaisis, éd. A. M. Salmon, § 426); 2. XIVe s. « saisie et mise en vente des biens d'un débiteur par décision de justice » (P. Bersuire, f. 32 v° ds LITTRÉ); 3. [ca 1330 metre a secussïon « détruire, faire mourir, anéantir » (H. CAPET, 72 ds T.-L.)]; 1540 executions criminelles (26 déc., Ordonnance de Charles V, ms. Valenciennes, 249, p. 57). Empr. au lat. class. ex(s)ecutio, -onis « achèvement, accomplissement, poursuite judiciaire », dér. de exsequi « suivre jusqu'au bout, d'où accomplir, achever et poursuivre en justice; punir ». Fréq. abs. littér. :2 570. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 988, b) 2 754; XXe s. : a) 2 381, b) 3 765. Bbg. COHEN 1946, p. 14.

exécution [ɛgzekysjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIVe; execussion, v. 1283; execucion, v. 1265; lat. exsecutio, de exsequi, de ex-, et sequi « suivre, poursuivre ».
———
I
1 Action d'exécuter, d'effectuer (qqch.), de passer à l'acte, à l'accomplissement. Accomplissement, opération, réalisation. || Exécution complète ( Achèvement), rapide ( Expédition). || Exécution d'un dessein, d'une entreprise (cit. 3 et 7), d'un projet, d'un programme. || L'exécution d'une décision (cit. 2), d'une résolution, de ses désirs (cit. 9). || Procéder à l'exécution; surseoir à l'exécution de qqch. || L'exécution du plan n'est pas très avancée. || Avancer (cit. 21), retarder l'exécution d'un projet. || Commencement, début d'exécution. Mise (mise en train, mise en route).Travail en cours, en voie d'exécution, qui est en train d'être exécuté.L'exécution d'un ordre, d'un commandement ( Obéissance). || Exécution immédiate. || Stricte exécution.Milit. Commandement ou sonnerie prescrivant l'exécution d'un ordre antérieurement donné. Mar. || Signal d'exécution.L'exécution d'une promesse, d'un engagement, d'une obligation. || Exécution d'un crime (→ Assassinat, cit. 4). || Être chargé de l'exécution d'une affaire. Conduite.Il y a loin du projet, du dessein à son exécution. → De la coupe aux lèvres.
1 Précipiter les affaires, c'est le propre de la faiblesse, qui est contrainte de s'empresser dans l'exécution de ses desseins.
Bossuet, Sermons sur la Providence, I.
2 (…) dépositaire de cet ordre et maîtresse d'en arrêter ou demander l'exécution (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre LXXXI.
3 Si le chirurgien doit être qualifié d'artiste, c'est que son ouvrage ne se réduit pas à l'exécution uniforme d'un programme d'actes impersonnel.
Valéry, Variété V, p. 55.
4 Les militaires, lorsqu'ils ont bien pesé les conséquences d'un ordre, ont coutume de mettre fin au débat par le mot : « Exécution ! »
A. Maurois, Un art de vivre, p. 95.
5 (…) l'esprit ne doit pas tolérer de gauchissement dans l'exécution de ce qu'il a décidé.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, V, p. 78.
Loc.Mettre à exécution : commencer à faire, à exécuter (ce qui a été prévu, décidé, ordonné). Application, 1. pratique (mettre en); effectuer, exécuter, 1. faire, réaliser. || Mise à exécution d'un projet, d'un programme.Vx. || Mettre en exécution (même sens).
6 Il venait de proposer au cardinal de Fleury un plan de loterie très composée, qui n'avait pas été goûté. Il allait le proposer à la cour de Turin, où il fut adopté et mis en exécution.
Rousseau, les Confessions, III.
7 (…) les lois une fois votées, il restait à les mettre à exécution; or les réformes de cette nature sont toujours tellement difficiles à accomplir que les plus hardis y échouent.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, IV, XIII.
Loc. À l'exécution : en exécutant (le projet). || À l'exécution, ce beau projet s'avéra irréalisable.
Absolt (par oppos. à projet, dessein). Action effective, réalisation. Action, application. || Passer rapidement de la conception à l'exécution. || Il est prompt et rapide dans l'exécution.(Mil. XVIe). Vx. || Homme d'exécution. Action.
8 Ceux qui, à force d'écouter, de chercher, de délibérer, se confondent dans leurs pensées et ne savent à quoi se déterminer; gens de grandes délibérations et de grandes propositions, mais de nulle exécution.
Bossuet, Politique…, V, II, 8.
9 M. Siquier (…) homme de tête et d'exécution (…)
Voltaire, Charles XII, VIII.
2 (1680). Le fait d'exécuter d'après une règle, un plan; manière d'exécuter (un ouvrage, un travail). || Confier l'exécution des travaux à une entreprise. || Assurer l'exécution d'un travail. || L'exécution d'un tableau, d'une fresque; d'un mouvement, d'un édifice ( Construction); d'un ouvrage littéraire ( Composition, rédaction). || L'exécution de l'ouvrage n'est pas à la hauteur du sujet ( Forme). || Ce tableau est assez mal composé, mais l'exécution en est habile ( Facture). Absolt. || Ce sculpteur a une grande facilité d'exécution. Adresse (cit. 1), habileté, 3. tour (de main). || Passer du projet, de la conception, de l'idée à l'exécution. || Défaut, malfaçon dans l'exécution. || L'exécution d'un mouvement, d'une manœuvre.
10 (…) j'avais lieu d'espérer faire un livre vraiment utile aux hommes, et même un des plus utiles qu'on pût leur offrir, si l'exécution répondait dignement au plan que je m'étais tracé.
Rousseau, les Confessions, IX.
11 (…) le succès (d'un ouvrage) tient souvent davantage au choix du sujet qu'à son exécution (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Préface.
12 Un plan, quand il apparaît à l'esprit, le séduit et le captive, il est tout lumière, ordre et nouveauté; puis, lorsque vient l'heure d'exécution et de travail, lorsqu'il faut ranger dans le cadre et dans les lignes régulières qu'il présente, la masse brute et informe des matériaux amassés, alors commence l'épreuve décisive. Rien de plus laborieux que le passage d'une conception abstraite à une œuvre effective.
Littré, Dict., Préface.
13 Il résulte des conditions barbares dans lesquelles la sculpture est enfermée, qu'elle réclame, en même temps qu'une exécution très parfaite, une spiritualité très élevée.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, IX, IX.
14 Achevé il y a quelques jours l'Enfant Prodigue. La composition du poème, brusquement entrevue à Berlin, je me suis mis aussitôt à l'œuvre; pour la première fois l'exécution a suivi immédiatement la conception.
Gide, Journal, 16 mars 1907.
Mus. Action d'interpréter (en chantant, en jouant sur un instrument) une œuvre musicale. Interprétation; exécutant. || L'exécution d'une sonate, d'un quatuor, d'une symphonie, d'un opéra. || Probité, rigueur, précision d'une exécution. || Brio (cit. 4), maestria dans l'exécution. || Exécution exempte d'effet (cit. 36). || Ce morceau présente de grandes difficultés d'exécution.
15 Pas plus qu'aucun autre talent, la musique n'est capable de donner une complète jouissance, s'il n'y a pas une seconde personne pour en apprécier l'exécution.
Baudelaire, Trad. Poe, Nouvelles histoires extraordinaires, « L'île de la fée ».
(Par jeu de mots avec le sens II.). Interprétation exécrable, qui assassine, « exécute » l'œuvre.
3 Dr. Mise à fin d'un jugement, d'un acte. || L'exécution d'un jugement, d'une convention, d'un contrat. || Retard dans l'exécution, donnant lieu au paiement d'une astreinte. || Indemnité réparant le préjudice causé par un retard dans l'exécution : dommage (cit. 4). || Clause (cit. 1) pénale assurant l'exécution d'une convention. || Actes d'exécution, ayant pour objet de contraindre la partie condamnée, ou le débiteur, à exécuter les dispositions du jugement ou de l'acte. || Exécution volontaire : action de se conformer sans contrainte aux dispositions d'un jugement, d'une convention. || Exécution forcée, imposée à un débiteur (cit. 5) sur sa personne (→ Contrainte par corps) ou sur ses biens ( Saisie). || L'exécution sur la personne a été supprimée par la loi du 22 juillet 1867 en matière civile et commerciale. || L'exécution forcée a lieu sous le contrôle des tribunaux civils; il y est procédé par huissier et, en cas de résistance, par la force publique. || L'exécution forcée ne peut avoir lieu qu'en vertu d'un titre exécutoire. || Exécution parée : force donnée à un jugement, à un acte, par l'insertion de la formule exécutoire. || Exécution simultanée des obligations réciproques. || Exécution provisoire : droit accordé par la loi ou par un jugement rendu en premier ressort à la partie qui en est bénéficiaire d'en poursuivre l'exécution contre la partie condamnée, malgré le recours exercé contre cette décision.Dr. admin. || Privilège d'exécution préalable du Trésor.Procéd. || Voies d'exécution : l'ensemble des règles juridiques concernant l'exécution, l'étude de ces règles. || Les voies d'exécution comportent l'étude des saisies : saisies mobilières (saisie-exécution, saisie-arrêt) et saisies immobilières.
16 Il n'est pas contestable que la matière des voies d'exécution soit une des plus délicates et des plus importantes de la procédure, que l'on se place au point de vue purement juridique ou au point de vue social. (Il est) exact de prétendre que l'on ne connaît vraiment à fond ces parties de notre droit civil que lorsqu'on est familiarisé avec les procédures de saisie-arrêt, de saisie immobilière et d'ordre.
Paul Cuche, Précis des voies d'exécution, Introd. (éd. Dalloz, 1930).
Dr. crim. || Exécution d'une peine : le fait, pour un condamné, de subir effectivement la peine. || On a proposé la codification du régime des peines dans un Code d'exécution des peines.
Dr. constit. || Exécution de la loi. Exécutif. || Mettre une loi à exécution (→ ci-dessus, cit. 7).L'exécution d'un traité, d'une convention internationale (→ Assurer, cit. 8; éluder, cit. 3).Dr. civ. || Exécution testamentaire. Exécuteur. Dr. comm. || Exécution d'un marché, d'un versement (→ ci-dessous II., 1., Exécution en bourse).
———
II Action d'exécuter (quelqu'un).
1 (V. 1355). Dr. comm. || Exécution d'un débiteur : exécution forcée de sa dette (→ ci-dessus, I., 3.).
Dr. comm. || Exécution en bourse : vente, achat de titres effectué(e) d'office par l'agent de change pour le compte d'un donneur d'ordres qui n'a pas remis les titres ou les fonds dans les délais voulus. Liquidation (d'un marché à terme).Dans les sociétés par actions, Mode de réalisation consistant en la vente forcée des valeurs appartenant aux actionnaires qui n'ont pas effectué les versements destinés à libérer les actions.
17 Tout donneur d'ordre doit, le premier jour de la liquidation, remettre à son agent de change, soit les titres qu'il a vendus, soit le prix de son achat. Sinon, l'agent de change peut, sans mise en demeure préalable, procéder à l'exécution de son client (…)
Lacour, Précis de droit commercial, no 575 (éd. Dalloz, 1931).
2 (1580, Montaigne). Dr. crim., cour. || Exécution capitale, et, absolt, exécution : mise à mort (d'un condamné). Supplice. || Modes d'exécution. Asphyxie, décapitation, électrocution, fusillade, garrot, pendaison; et aussi billot, bourreau, chaise (électrique), chambre (à gaz), guillotine, hache. || En France, la publicité de l'exécution capitale a été supprimée en 1939, et l'exécution elle-même en même temps que la peine de mort. || L'exécution n'a lieu qu'après la notification du refus de la grâce. || Surseoir à l'exécution d'un condamné ( Sursis). || Exécution d'un espion, d'un déserteur, d'un traître. — ☑ Loc. Peloton, piquet, poteau d'exécution.
18 Ceux qui ont vu l'exécution (de la Brinvilliers) disent qu'elle a monté sur l'échafaud avec bien du courage.
Mme de Sévigné, Lettres, 558, 17 juil. 1676.
19 (…) on vient trouver un homme dans sa prison (…) on lui signifie qu'il faut mourir dans deux heures, on le rase, on le tond, on le garrotte, on le confesse; puis on le brouette entre quatre gendarmes, et à travers la foule, au lieu de l'exécution (…) Arrivé à l'échafaud, le bourreau le prend au prêtre, l'emporte, le ficelle sur la bascule, l'enfourne, je me sers ici du mot d'argot, puis il lâche le couperet.
Hugo, les Derniers Jours d'un condamné, Préface.
20 Les gens qui vont aux exécutions capitales participent à l'action du bourreau.
Flaubert, Correspondance, t. IV, p. 117.
21 Beaucoup de législations considèrent comme plus grave le crime prémédité que le crime de pure violence. Mais qu'est-ce donc que l'exécution capitale, sinon le plus prémédité des meurtres auquel aucun forfait de criminel, si calculé soit-il, ne peut être comparé ?
Camus, Réflexions sur la guillotine, in Essais, Pl., p. 1039.
Exécution militaire : « procédés violents auxquels une armée d'occupation recourt dans un pays pour contraindre les habitants à ce qu'on exige d'eux » (Académie).
Par ext. Mise à mort en dehors de toute procédure légale. || Exécution sans jugement, exécution sommaire. || Une odieuse exécution d'otages. Liquidation.
3 (Compl. n. de personne). Atteinte malveillante à la dignité, à la considération (de qqn). || Exécution d'ennemis politiques, d'adversaires.
22 Cette exécution aisée d'un beau-frère égaya beaucoup ces messieurs.
Zola, Son Excellence Eugène Rougon, in T. L. F.
(Compl. n. de chose). Destruction complète (de quelque chose).
23 Je ne veux pas de profanations. Mais ça ne va pas être fertile en gaieté (…) cette exécution de toutes les reliques de mon enfance.
Léon Bloy, le Désespéré, in T. L. F.
CONTR. Conception, dessein, projet. — Commandement, ordre. — Inexécution, non-exécution.
COMP. Inexécution, non-exécution, saisie-exécution.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • EXECUTION — (Civil), laws concerning methods of recovering a debt. Definition and Substance of the Concept In Jewish law, a debt or obligation (ḥiyyuv) creates in favor of the creditor not only a personal right of action against the debtor, but also a right… …   Encyclopedia of Judaism

  • execution — ex·e·cu·tion /ˌek si kyü shən/ n 1: the act or process of executing witnessed the execution of the will 2: a putting to death as fulfillment of a judicial death sentence 3: the process of enforcing a judgment (as against a debtor); also: a… …   Law dictionary

  • Execution — Ex e*cu tion, n. [F. ex[ e]cution, L. executio, exsecutio.] 1. The act of executing; a carrying into effect or to completion; performance; achievement; consummation; as, the execution of a plan, a work, etc. [1913 Webster] The excellence of the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • execution — Execution. s. f. v. Il a tous les sens de son verbe. L execution d une entreprise, d un dessein. il n est pas bon pour le conseil, mais pour l execution. cela demande une prompte execution. il a souffert l execution plustost que de payer. il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Execution — Exécution Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • execution — mid 14c., from Anglo Fr. execucioun (late 13c.), O.Fr. execucion a carrying out (of an order, etc.), from L. executionem (nom. executio) an accomplishing, noun of action from pp. stem of exequi/exsequi to follow out, from ex out (see EX (Cf. ex… …   Etymology dictionary

  • execution — The act of getting an officer of the court to take possession of the property of a losing party in a lawsuit, the judgment debtor, on behalf of the winner, the judgment creditor, so that it may be sold and the proceeds may be used to pay the… …   Glossary of Bankruptcy

  • execution — [n1] killing beheading, capital punishment, contract killing*, crucifixion, decapitation, electrocution, gassing, guillotining, hanging, hit, impalement, lethal injection, necktie party*, punishment, rub out*, shooting, strangling, strangulation; …   New thesaurus

  • execution — [ek΄si kyo͞o′shən] n. [ME execucion < Anglo Fr < OFr execution < L executio, exsecutio: see EXECUTOR] 1. the act of executing; specif., a) a carrying out, doing, producing, etc. b) a putting to death as in accordance with a legally… …   English World dictionary

  • Execution — (lat. Executĭo, Hülfsvollstreckung), 1) die Anwendung der gesetzlichen Zwangsmittel zur Vollstreckung eines richterlichen Erkenntnisses wider den Verurtheilten. Zur Anwendung der Executionsmaßregeln wird a) im Civilprocesse vorausgesetzt, daß das …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.